.Pro |


  

  

, , ,

.

 

      Jai la taille fine et fr?le
      Jai la voix charmante et belle

      (: Chante Chante Chanterelle)

      L?me ?prise dun archet
      Quatre cordes quatre cl?s

      (: Chante Chanteuse Enchant?e)

      ?l?gante, dans son gilet
      Ray?,
      Elle fr?quente tous les c?urs
      Des fleurs :
      Cest la fabricante officielle du miel.

      (: LAbeille)

      Petit point
      Petit pas
      Petit n?ud
      Longue queue
      Diminue peu ? peu
      Petit point
      Petit chas

      (: LAiguille Et Le Fil)

      M?fiezvous de moi :
      Mon petit bout de bois
      Porte le feu sur lui.
      Voyez ! La flamme a lui !

      (: LAllumette)

      Tisseuse de la soie fine,
      La robe de M?lusine
      Fut ton ?uvre, cest certain.
      Plus l?g?re que la brise,
      Ta toile invisible a prise
      Dans la fra?cheur du matin
      Les perles de la ros?e
      O? les f?es se sont pos?es
      A lappel bleu du destin.

      (: LAraign?e Et Sa Toile)

      Au printemps, je prends ma belle parure ;
      En ?t?, je mets plus dhabits encor ;
      En automne, j?te mes habits dor ;
      En hiver, je suis nu dans la froidure.

      (: LArbre)

      Sept nains pour sauver
      BlancheNeige,
      Sept notes, la gamme, un solf?ge,
      Sept doigts aux deux mains des martiennes,
      Sept jours pour compter la semaine,
      Po?tes, sages, sacrements,
      Merveilles, chandeliers, tourments
      Marie souffrit les sept douleurs.
      Je suis l?charpe aux sept couleurs.

      (: LArc En Ciel)

      Sans couleur, sans yeux, sans visage,
      Sans forme, partout je voyage,
      Sous la terre ou dans les nuages,
      A travers mille paysages,
      Au fond des puits, dans les orages,
      Au creux des mains, sur les vitrages,
      Je peux monter dans les ?tages,
      Et je m?tends au long des plages.

      (: LEau)

      Noisette rousse ou feuille morte ?
      Je saute et file comme un trait,
      Car la queue que je porte
      Est le point dinterrogation de la for?t.

      (: L?cureuil)

      Questce qui est plein de trous
      Et qui retient leau ?

      (: L?ponge)

      Le petit gris
      Sort de chez lui
      Sans quitter sa maison.
      Puis il bourgeonne
      Ses quatre cornes :
      La pluie est de saison.

      (: LEscargot)

      Le printemps repeint la salle des f?tes,
      La campagne a mis sa verte moquette.

      (: LHerbe)

      Ventre de lin,
      Cou de satin,
      Aile en faucille,
      Babil en trilles,
      Plumes de tulle,
      Vol en virgule,
      ?il de velours,
      Et voyage au long cours.

      (: LHirondelle)

      Au fronton des campaniles
      Avec mes aiguilles
      Ce sont les heures que je couds
      Bout ? bout.

      (: LHorloge)

      On peut marcher tout droit et tourner
      en rond
      Dans cette prison.

      (: L?le)

      Plus on laper?oit
      Moins on voit.

      (: LObscurit?)

      Une chambrette
      Sans porte ni fen?tres.
      Aux murs dopale,
      Une tenture p?le.
      Sy tient cach?,
      Sans plafond ni plancher,
      Un soleil dor,
      Myst?rieux tr?sor.
      Mais pour le prendre,
      Il faut casser la chambre.

      (: L?uf)

      On me vend, on mach?te,
      On me coupe la queue,
      On me d?nude un peu,
      Puis on me fend la t?te
      Vous ?tes sans piti?,
      Et pourtant, vous pleurez.

      (: LOignon)

      Une chose que lon peut voir,
      Quon ne peut prendre ni toucher,
      Courte ? midi, longue le soir,
      Lhiver perdue, l?t? cherch?e,
      Fid?le, chacun a la sienne,
      Tu ne peux marcher sur la tienne.

      (: LOmbre)

      Une colonne blanche,
      Des larmes qui se figent :
      Fleur de feu sur sa tige,
      D?j? ma flamme flanche.

      (: La Bougie)

      Sans yeux, sans bouche,
      Elle a deux bras.
      Quand elle va,
      Ses pieds ne touchent
      Jamais la terre.
      Tourne sa t?te.
      Elle sarr?te
      Besogne faite.
      Quel grand myst?re !

      (: La Brouette)

      Un dos et quatre pieds
      mais je ne peux marcher.

      (: La Chaise)

      Mon premier nest pas froid,
      Mon deuxi?me est certain,
      Mon tout, sur le chemin,
      Marche avec moi.

      (: La Chaussure (Chaud S?r)

      Je dors le jour,
      Vole la nuit,
      Sans plumes pour
      Mon vol qui fuit
      Mais je souris.

      (: La ChauveSouris)

      Je suis noire audedans,
      Mais ce qui sort de moi
      Est blanc le plus souvent
      Et cest tout rouge en bas.

      (: La Chemin?e)

      Houp ! Houp ! Houp ! Houppette !
      Par la barbichette
      De ma tante Huguette
      Ta danse me pla?t !
      Ma fi?re Blanchette,
      Sors de ta cachette,
      Donnemoi ton lait !

      (: La Ch?vre)

      Longues pattes long cou long bec et
      longues ailes
      Voyageuse au long cours
      Si court le temps d?t? ?
      Strasbourg mes
      amours
      Lhiver est long sans elle

      (: La Cigogne)

      O? force, rage, ni violence
      Ne sont parvenues ? passer,
      Je fais un tour, et cest assez
      Pour triompher avec aisance.
      Tant de gens seraient ? la rue
      Sils mavaient perdue !

      (: La Cl?)

      En chocolat, en bronze, ou en argent dor?,
      Bonne au go?ter, grave ? l?glise, l?g?re au pr?.

      (: La Cloche)

      Questce qui court autour
      Du jardin sans bouger?

      (: La Cl?ture)

      Combien de points ?
      Combien dann?es ?
      Senvole au loin
      Ma destin?e.
      Petites ailes
      Sen vont aux cieux
      Pr?s du bon Dieu
      Qui donc estelle ?

      (: La Coccinelle Ou B?te ? Bon Dieu)

      Lenfant de son p?re
      Lenfant de sa m?re
      Le fils de personne

      (: La Fille)

      Quand le soleil surgit,
      Timide, elle rougit.

      (: La Fraise)

      Qui tire les larmes des yeux
      Sans chagrin,
      Et qui trace vers les cieux
      Son chemin ?

      (: La Fum?e)

      Belle,
      Parce quil g?le.
      Dure,
      Par la froidure.
      Lisse,
      Pour que tu glisses.

      (: La Glace)

      Toujours plus loin, toujours plus haut,
      Un saut, deux sauts, trois sauts,
      Dans lair un peu, dans leau parfois,
      Quoi ? Quoi ? Quoi ?
      Quoi ? Quoi ? Quoi ?

      (: La Grenouille)

      Toit de fer
      Murs de verre
      Une chambre
      O? ?a flambe

      (: La Lanterne)

      Le commencement dun enchantement
      Le milieu de la mer et le bout de la terre
      Le d?but et la fin de tout espace
      Ainsi sach?ve chaque trace

      (: La Lettre E)

      P?le, p?lot, poli, placide est mon visage.
      Il est environn? d?tincelles de feu.
      Solitaire, la nuit, il attire les yeux.
      Le jour le rend blafard, le grand soleil loutrage.
      Parfois, je diminue, et, tout maigre, je suis
      Un croissant tremp? dans le caf? de la nuit.

      (: La Lune)

      Pour commencer, jai le teint blanc.
      Pour continuer, je verdis.
      Apr?s, je deviens rougesang.
      Pour finir, noire comme nuit.

      (: La M?re)

      Un blanc tapis,
      Avec ses fronces et ses plis
      Que lhiver
      A tir? pour cacher la terre.

      (: La Neige)

      Il y avait une petite maison verte ;
      Et dans la petite maison verte,
      Il y avait une petite maison brune ;
      Et dans la petite maison brune,
      Il y avait une petite maison jaune ;
      Et dans la petite maison jaune,
      Il y avait une petite maison blanche ;
      Et dans la petite maison blanche,
      Il y avait un petit c?ur tout blanc.

      (: La Noix)

      Je mouvre grand, je ferme sec
      Avec un claquement du bec.
      Je coupe papier ou varech,
      Fil ou tissu, jamais d?chec,
      Et parfois m?me un doigt avec.
      Soyez prudent comme un fennec
      En passant de lx ? ly.
      Cest un conseil. Salamalec !

      (: La Paire De Ciseaux)

      Elle pille
      Ce qui brille
      Puis senvole.
      Triste sort
      Des tr?sors
      Quelle vole !

      (: La Pie)

      Tout en moi est malsain
      Je fais pleurer les yeux,
      Je mets la gorge en feu,
      Jempeste les voisins.

      (: La Pipe)

      Quand elle est tomb?e
      On ne peut la ramasser

      (: La Pluie)

      Petite reine, ma reinette,
      Rouge dehors, blanche dedans,
      Je te frotte, je tastiquette,
      Puis je te croque ? belles dents.

      (: La Pomme)

      Grande fille et petite m?re,
      Tant damour entre toi et moi,
      Tant de secrets et tant d?mois,
      Mon double, ma s?ur, ma chim?re.

      (: La Poup?e)

      Ditesmoi qui estce qui
      Peut voyager jour et nuit
      Sans jamais quitter son lit ?

      (: La Rivi?re)

      Je coupe, je fends,
      Je chante, je mords,
      Mettez sans remords
      Le bois sous mes dents.

      (: La Scie)

      Jai la queue fine et la fourrure grise.
      De ville ou des champs, je vis ? ma guise.
      Cabane ou palais, cuisine ou tr?sor,
      Je sors de chez moi lorsque tu tendors.

      (: La Souris)

      Je fouis, je fouille, je menfouis,
      Je creuse de longs corridors,
      Couloirs coud?s, chambre au tr?sor,
      Dans la nuit : le jour m?blouit.
      Il faut vous faire une raison :
      Un mineur est sous le gazon.

      (: La Taupe)

      Ce quon me confie
      Je le multiplie.

      (: La Terre)

      Un guidon de v?lo,
      Un souple chassemouches,
      Deux billes de loto,
      Une r?pe en la bouche,
      Un costume de cuir,
      Une panse ? remplir,
      Une sir?ne, un pis,
      De lherbe belle et bonne,
      Assemblez, et voici
      Que lusine fonctionne.

      (: La Vache)

      Manche sans bras
      Cheveux sans t?te
      Mais t?te en bas
      Cest ? lendroit
      La place est nette

      (: Le Balai)

      Qui peut sauter
      Sans jambes, sans pieds ?

      (: Le Ballon)

      Le vent ber?a la branche o? chantait le
      pinson.
      Lamour berce le bois o? r?ve un enfan?on.
      Jai conserv? pour lui mon ancienne
      chanson.

      (: Le Berceau)

      Il est glac? mais na pas froid,
      Il a deux yeux mais ne voit pas,
      Une bouche et na pas de voix,
      Il a des bras sans mains ni doigts,
      Jamais ne court ni ne sassoit,
      Quand il fait chaud, il nest plus l?

      (: Le Bonhomme De Neige)

      Le vieux Monsieur Palmipalmette
      Patipataugeait dans la mare
      Chaussis chaussures et chaussettes
      Jaunis jaun?tres et jaunares
      Col vert ruban bleu de gala
      Trompe trompette trompinette
      Boueux bouseux ? petits pas
      Devinez cette devinette

      (: Le Canard)

      Je pars, je m?lance,
      Je vole et je danse,
      Je glisse et je fl?ne,
      Je monte et je plane,
      Plus haut que la France,
      Dans le ciel immense !
      H?las ! Je mabaisse :
      Ma ch?re ma?tresse
      Tire sur ma laisse
      Finies, les vacances !

      (: Le CerfVolant)

      A son pied
      Sassied Le
      Roi des nains.
      Cest le parapluie des lutins.

      (: Le Champignon)

      Au jardin du myst?re o? la neige est
      silence,
      Je garde les secrets des sables du d?sert.
      Et les feux de l?t? brillent en plein hiver
      Quand mes yeux fascinants montrent
      leur vigilance.

      (: Le Chat)

      Je vais de maison en maison,
      Parfois large, parfois ?troit,
      Quil fasse chaud, quil fasse froid,
      Jour et nuit, en toute saison.
      Mais d?plorez mon triste sort
      Car je reste toujours dehors.

      (: Le Chemin)

      Cest moi qui suis ta conqu?te
      Lorsque tu hoches la t?te
      Et que tu ris
      Dans la prairie.
      Au pas, au trot, au galop,
      Mon c?ur bat sous tes sabots.
      Emportemoi
      Loin avec toi.
      Tu agites ta crini?re,
      Puis tu sautes la rivi?re.
      Pour moi tu es
      La libert?.

      (: Le Cheval)

      Questce qui a :
      6 jambes,
      2 t?tes,
      4 oreilles,
      2 mains,
      Mais se tient Sur 4 pattes ?

      (: Le Cheval Et Sa Cavali?re)

      Vert ? pied, boule ? feuilles,
      C?ur fris?, on me cueille.
      Qui suisje ?

      (: Le Chou)

      Mon premier coupe les branches
      Mon second soutient les branches
      Mon tout pousse sur les branches

      (: Le Citron (Scie Tronc)

      Vanupieds, vantard, vaniteux,
      Il a pourtant des ?perons.
      D?guenill?, n?cessiteux,
      Dans son royaume il tourne en rond.
      Acr?t?, bouffi, boursoufl?,
      Il triomphe sur le fumier,
      Car chaque matin au r?veil,
      Il fait revenir le soleil.

      (: Le Coq)

      Son nom ?clate comme un chant :
      La L?gion dhonneur est aux champs !

      (: Le Coquelicot)

      Plombier du fond des mers,
      Il faudrait que tu vinsses
      Fermer les fuites dair
      Avec tes doubles pinces.
      Mais tu vas de travers !

      (: Le Crabe)

      6 faces chacune ? sa place
      8 sommets distants ? jamais
      12 ar?tes qui sont toujours pr?tes
      21 points noirs pleins despoirs
      Combien de chances
      Quand tu me lances ?

      (: Le D?)

      Une des dr?les de chaussures
      Pour galoper ? toute allure
      Vers laventure.

      (: Le Fer ? Cheval)

      Tant que je vis, je d?vore,
      D?s que je bois, cest la mort.

      (: Le Feu)

      Plus on en retire
      Plus on le voit grandir.

      (: Le Foss?)

      Un pouce et quatre doigts
      Ni chair nest l?
      Ni sang ny bat.

      (: Le Gant)

      Lhiver a bien du talent :
      Il dessine au crayon blanc
      Des arbres ?tincelants.

      (: Le Givre)

      Mon premier naime pas l?cole
      Mon deuxi?me est parfois en sol
      Mon tout senvole vole vole

      (: Le Hanneton (?ne Ton)

      Mon premier se maintient toujours droit
      sous un point ;
      Mon deuxi?me se trouve en regardant la
      fin ; Et mon tout
      Ouvre la nuit ses yeux pour regarder les
      choux,
      Les bijoux, les genoux, les cailloux, les
      joujoux
      Et les poux.

      (: Le Hibou (I Bout)

      Le tendre gazon, cest mon tapis pr?f?r?.
      Fol?trer, insoucieux, cest ma joie sans
      pareille.
      Jai une courte queue, mais de longues
      oreilles.
      Si quelquun ma pos?, vous me
      retrouverez !

      (: Le Lapin)

      Il a quatre pieds mais ne marche pas
      Il a une t?te et na pas de voix.

      (: Le Lit)

      Je suis sans voix et cependant
      Je te parle, et toi, tu mentends.
      Tu me reconna?tras peut?tre :
      Sans ?tre facteur, jai des lettres ;
      Sans ?tre un arbre, jai des feuilles ;
      Sans ?tre reine, jai des pages
      Pour tous mes amis je partage
      Les histoires que je recueille.
      Je contiens mille personnages,
      Des pays, des chansons, des f?tes,
      M?me parfois des devinettes

      (: Le Livre)

      De face, regardezmoi, je suis une
      personne.
      Au dos, retournezmoi, il ny a plus
      personne.

      (: Le Miroir)

      Regardezle ! Regardezle !
      Le spectacle commence en queue,
      11 avance majestueux,
      ? sa roue sont fix?s les yeux,
      Regardezle !

      (: Le Paon)

      ?close pour te consoler,
      Je suis la fleur qui sait voler.

      (: Le Papillon)

      Questce qui a des dents
      Sans nous mordre pourtant ?

      (: Le Peigne)

      Il porte plume et n?crit pas,
      Il na pas de / mais il vole,
      Il peut voyager sans boussole
      Et faire des ronds sans compas.

      (: Le Pigeon)

      Jai la feuille dentel?e,
      Jai la fleur jaune fervent,
      Jai mille graines ail?es
      Que je s?me ? tous les vents.

      (: Le Pissenlit)

      Flac ! Flic ! Floc ! Sil sort, il suffoque.
      Floc ! Flac ! Flic ! Il descend ? pic
      Flic ! Floc ! Flac ! Tout au fond du lac.

      (: Le Poisson)

      Je suis en bois ou bien en pierre,
      Je ne sais pas du tout nager.
      Pourtant, je franchis la rivi?re.
      Qui suisje ?
      Avezvous devin? ?

      (: Le Pont)

      Je suis lanimal des merveilles :
      Au plafond, quand je suis pendu,
      Je donne des ?ufs tant et plus ;
      Ma queue peut ouvrir les bouteilles ;
      On aime mes pieds et mon dos,
      Mes cuisses, ma peau, mes boyaux ;
      Je suis sale et couvert de soies ;
      Je suis rose et souvent grognard.
      Qui suisje ? Ne trouvezvous pas ?
      Pourtant, cest lenfance de lard.

      (: Le Porc)

      Long, Rond, Profond,
      On voit le ciel au fond.

      (: Le Puits)

      Des dents sans manger
      Mais pas sans danger.

      (: Le R?teau)

      Je compte le temps grain par grain.
      Il passe.
      Il nen reste rien.

      (: Le Sablier)

      Chaque jour, je voyage en France,
      Mais je connais le monde entier.
      D?s lorigine, jai r?gn?.
      Je continue ma transhumance.
      ? travers jardins et cit?s,
      Sans jamais me pr?cipiter,
      Je passe partout en silence.
      Je donne couleur et sant?.
      On voudrait pouvoir marr?ter,
      Car tout est sombre en mon absence.

      (: Le Soleil)

      Jai la peau vraiment dure,
      Mais je marque lallure :
      Pour la guerre ou la f?te,
      Je marche ? la baguette.

      (: Le Tambour)

      Dans mon premier, mille kilos ont
      rendezvous.
      On ne met pas souvent mon second
      dans mon tout.
      Cependant, dans mon tout, on a bouch?
      les trous.

      (: Le Tonneau (Tonne Eau)

      Quand le jeu est r?ussi
      Vos deux mains me remercient
      Do r? mi fa sol la si

      (: Le Violon)

      Quand on le d?tache, il d?ploie ses ailes,
      Il incline au vent ses antennes fr?les,
      Il fuit la temp?te et le calme plat,
      Il aime lespace et ne vole pas.

      (: Le Voilier)

      Ron, ron, ron, petit patapon,
      Les quatre s?urs tournent en rond,
      Lune apr?s lautre tourneront,
      Rond, ron, ron, tournicoteront,
      Les robes blanches voleront
      Au vent fripon des environs,
      Les quatre soeurs tournent en rond,
      Jamais ne se rattraperont,
      Ron, ron, ron, petit patapon.

      (: Les Ailes Du Moulin)

      Jolis, joyeux joyaux,
      Ces rubis ? noyau,
      Ronds, rouges ou vermeils,
      Font des boucles doreilles,
      Des billes pour les anges.
      Cependant, tu les manges.

      (: Les Cerises)

      On en a besoin Pour jouer du piano
      Pour tourner le foin
      Pour peindre un tableau
      Pour donner des soins
      Pour porter lanneau
      Pour faire un shampooin
      GPour remplir un seau
      Pour fermer le poin
      GPour couper du veau
      Pour boucher un coin
      Pour prendre un g?teau
      Pour ?tre t?moin
      Pour jouer du pipeau
      Pour ?crire FIN.

      (: Les Doigts De La Main)

      On les trouve
      la nuit sans quon les ait
      cherch?es ;
      Mais on les perd le jour sans quon les
      ait vol?es.

      (: Les ?toiles)

      Sans la brider, sans la seller,
      La monture est sans cavalier.
      Les branches sont sans fleurs ni feuilles,
      Mais deux oreilles les accueillent.
      Deux verres polis, comme il faut,
      Pourront corriger vos d?fauts.

      (: Les Lunettes)

      Doux, doux, tout doux,
      La douceur est en nous :
      Notre toison de laine,
      Nos yeux de ch?telaine,
      Notre cri notre peine.
      Doux, doux, tout doux,
      La brise du mois dao?t
      Mesure son haleine
      Quand l?t? dans la plaine
      Nous navons plus de laine.

      (: Les Moutons)

      Le fr?re et la s?ur,
      la m?re et le p?re,
      Lune apr?s lautre paire,
      Ils courent, courent, mais
      Ils ont beau faire,
      Ils ne se rattrapent jamais.

      (: Les Quatres Roues)

      Petits grains de soleil,
      Verts, jaunes, noirs, vermeils,
      Petits grains de ros?e,
      Lisses, ronds, iris?s,
      Je vous cueille et je touche
      La joie du jour naissant,
      Je vous mange et je sens
      Le soleil en ma bouche.

      (: Les Raisins)

      Bleus, noirs, verts, nous sommes deux
      fr?res.
      Lun ne voit pas lautre, et pourtant
      On peut nous voir en m?me temps,
      Petites prunes famili?res.
      Nous pouvons fermer nos volets :
      S?teignent nos petites flammes.
      Nous sommes les miroirs de l?me,
      Des larmes peuvent nous voiler.

      (: Les Yeux)

      Gentil gar?on, gai loustic,
      Son nom, cest tout un programme,
      Car qui sy frotte sy pique !

      (: Pic Et Pic Et Col?gram(Le H?risson Ou Porc?pic)

      Hou ! Hou ! Hou les cornes !
      Je ne suis pas borgne,
      Mes yeux vifs te lorgnent,
      Ne viens pas trop pr?s !
      Respecte les bornes.

      (: Sinon je tencorne)

      La voleuse,
      La pilleuse,
      Ce matin
      A song?
      ? ranger

      (: Son Butin)

      Elle a mis
      Son habit
      De gala :
      Noir et blanc,
      Cest son grand

      (: Tralala)

      Parfois je suis un ch?teau,
      Parfois je suis un chameau,
      Mais je peux ?tre un visage,
      Un vieux sage, un paysage,
      Un monstre, un cacato?s,
      Une barque, un alo?s
      Je me transforme souvent
      Au gr? des songes du vent.

      (: Un Nuage)


      ,



      .

      (: )


      .

      (: )


 

 


© ZAGADKA.PRO, 2007-2014

.

  @Mail.ru